Cannes J-3 : PLAIRE, AIMER ET COURIR VITE | Le meilleur magazine de cinéma du monde