Critique et entretien : FOOTBALL INFINI de Corneliu Porumboiu | Le meilleur magazine de cinéma du monde